Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/PORTRAITS/Jean Corriger/Jean Corriger (1899 - 1974)

Jean Corriger (1899 - 1974)

10/11/2014 - Lu 1086 fois
Article Alain Morel

 Jean CORRIGER est né le 23 septembre 1899 à Bagnères de Bigorre (Hautes-pyrénées), fils de Edouard Julhan Corriger et de Zoé Hélène Chaudier. Enfant il passe ses vacances à Sainte-Foy-la-Grande. Ses parents s' installent dans la bastide foyenne en 1906 et ouvrent une pharmacie rue Victor Hugo, c'est sans doute le début de son attachement profond à cette ville. Après des aller-retour à Bordeaux pour se consacrer à ses études, il épouse le 6 juin 1922, Marie marguerite Clary une enfant du pays. Le couple qui habite au 35 rue de la république a cinq enfants: Paul, Michel, jean-Jacques, Jean-Claude, Jean-Pierre.

Enseignant, Jean se passionne pour l'histoire locale, mais pas seulement, voici ce qu'il écrit: « "Une ville se penche sur son passé", à quoi nous ajouterions, pour traduire une de nos préoccupations, peut-être notre préoccupation majeure: "… et songe à son avenir."»

Jean Corriger est président fondateur de l'association les amis de Sainte-Foy et sa région, créée au lendemain de la guerre, il en dépose les statuts sous sa forme actuelle en avril 1967.

Il décède le 13 octobre 1974 au 45 de la rue Pasteur (aujourd'hui résidence Corriger), dans cette petite ville dont il s'est attaché a faire partager et transmettre le riche passé.

 

Voici un extrait de l'hommage posthume rendu en 1980 par Ch. Higounet, correspondant de l'institut, président honoraire de la F.H.S.O:

«Cet hommage au pionnier des "Amis de Sainte-Foy" nous ramène à quelque trente années en arrière, lorsque, secrétaire général de la Fédération historique de Sud-Ouest, je prenais contact avec tous ceux qui, dans les Sociétés savantes de l'Aquitaine et dans toutes les petites villes de ce pays, souhaitaient, au lendemain de la guerre, faire revivre une animation culturelle de bon aloi. C'est donc vers les années 1950-1951 que je rencontrais Jean Corriger, d'une dizaine d'années mon aîné. Je trouvais son abord un peu froid et sévère, mais son affabilité et son désir de donner à Sainte-Foy un riche groupement d'amis du passé sous toutes ses formes étaient tels qu'il se noua vite entre nous une vive sympathie.[…] La pensée "historique"  de Jean Corriger, trop tôt disparu, revit ainsi pour nous en rejoignant sa pensée d'homme de bien, animé par l'amour profond de sa petite patrie.»

 

 

Bibliographie de Jean Corriger:

- Les Pervenches d'Endredard, Imprimerie Libournaise P. Gelix, 1945, Jean Corriger.

- La libération de Sainte-Foy, sous les auspices du Comité de libération de Sainte-Foy-la-Grande, Delmas et Cie, 1945, Jean Corriger.

- «Le VIIe Centenaire de la fondation de la bastide de Sainte-Foy», Revue historique de Bordeaux et du département de la Gironde, 1955, Jean Corriger.

- Sainte-Foy-la-Grande, les noms des rues, Cahier les amis de Sainte-Foy, 1966, Jean Corriger.

- Sainte-Foy-La-Grande:700 ans de souvenirs; mon village au grand coeur, Groupe Girondin des Études Locales de l'Enseignement Public, 1976, Jean Corriger

- Sainte-Foy-la-Grande, son histoire, Postface par Pierre Lart, Groupe Girondin des Études Locales de l'Enseignement Public, 1988, Jean Corriger.

 

 

 

Sources et documents consultés:

 

- Archives municipales de Sainte-Foy-la-Grande

- Médiathèque de Sainte-Foy-la-Grande

- Jean Corriger 1899- 1974, Les amis de Sainte-Foy et sa région, cahier n° 3 , 1980 

 

Les Commentaires

Aucun commentaire
Partager cet article wikio : Partager cet article | digg : Partager cet article | del.icio.us : Partager cet article | facebook : Partager cet article | scoopeo : Partager cet article | blogmarks : Partager cet article | addicious : Partager cet article |
Partager les derniers articles Netvibes : Partager les derniers articles | iGoogle : Partager les derniers articles | My Yahoo : Partager les derniers articles | wikio : Partager les derniers articles | RSS : Partager les derniers articles |
Article précédent : Dernière Heure !Article suivant : Sommaire